Vous souhaitez payer votre voiture moins cher et vous vous posez des questions sur E-RUNC@RS ? Cette section vous apporte les principales réponses à vos interrogations, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions.

Nous vendons des véhicules neufs. Certains sont susceptibles d’avoir été immatriculés provisoirement, sans que cela remette en cause leur qualité de « véhicules neufs ». Ils sont négociés « zéro kilomètre » auprès de distributeurs officiels de la marque.

Vous pourrez trouver chez e-runc@rs, plus d’une vingtaine de marques déclinant toutes les catégories de véhicules : des véhicules de luxe à prix imbattables, en passant par les berlines les plus recherchées du marché, jusqu’au petites compactes pas chères, sans oublier des modèles moins connus mais à des prix défiant toute concurrence.

Quelques véhicules d’occasion seront également proposés sur notre site ainsi que toutes les caractéristiques les concernant seront disponibles : kilométrage, date de début de garantie, etc.

A l’achat d’un véhicule neuf, le contrat de vente prévoit une garantie contractuelle portant sur les défauts et les vices cachés de la voiture. Cette garantie est gratuite et ne joue que pour un défaut de construction. Elle ne peut être valable que si l’acheteur du véhicule a respecté certaines règles surtout en matière d’entretien du véhicule.

La législation européenne entrée en vigueur le 31 Juillet 2002, stipule en ses lignes que, le client a le droit de faire réparer son véhicule chez le garagiste de son choix, sans pour autant perdre son droit de jouissance à la garantie contractuelle de constructeur, si les conditions que recommande le carnet d’entretien ont bien été respectées, de même que la qualité des pièces et des lubrifiants.

Bien que le gouvernement ait voté une telle loi, certains constructeurs automobiles dissuadent leurs clients de faire réparer leur voiture auprès d’un garagiste non-agréé par l’usine et refusent dans le cas contraire, à faire jouir le client de cette garantie contractuelle.

En droit pourtant toute mention, même contractuelle, qui prévoit que « le véhicule doit être entretenu conformément aux directives et aux instructions du fabricant et dans son réseau sous peine de déchéance de la garantie constructeur », est illégale.

Le règlement européen (1400/2002/ EC) interdit en effet aux constructeurs de conditionner l’application de leurs garanties à l’entretien du véhicule exclusivement par un réparateur agréé.

La Cour de cassation rappelle en la matière que « dans les contrats conclus entre professionnels et non-professionnels ou consommateurs, sont abusives, sous le contrôle de la Cour de cassation, les clauses qui ont clairement pour objet ou pour effet de créer, au détriment du nonprofessionnel ou du consommateur, un déséquilibre significatif entre les droits et les obligations des parties au contrat » (26 novembre 2006, pourvoi 04-15646, Bulletin 2006 I N° 488 p. 420).

La Cour juge ainsi « qu’ayant retenu que la clause, qui prévoyait que « la garantie cesse lorsque le propriétaire néglige les prescriptions d’entretien du véhicule qui doit être effectué obligatoirement dans un atelier agréé Mercedes et selon les directives du constructeur », excluait la garantie du constructeur lorsque le client, même pour un simple entretien, avait sollicité les services d’un professionnel non membre du réseau et imposait au consommateur de s’adresser exclusivement à un représentant de la marque pour des prestations banales, ne requérant pas une technicité particulière et ne mettant pas en cause la sécurité, la cour d’appel l’a, à bon droit, regardée comme abusive, une telle clause ayant pour objet et pour effet, en raison de la généralité de sa formulation, d’exonérer le constructeur de sa garantie contractuelle alors même que la défaillance ou le défaut du véhicule pour lequel le consommateur revendiquerait cette garantie serait sans lien avec les travaux effectués par un réparateur indépendant du réseau de distribution, et créant ainsi un déséquilibre entre les droits et obligations des parties, au détriment du consommateur ; qu’ayant constaté que la clause, selon laquelle « le constructeur se réserve la possibilité d’apporter à ses modèles les modifications liées à l’évolution technique », ne précisait pas que ces modifications liées à l’évolution technique ne pouvaient entraîner aucune augmentation de prix ni altération de qualité, ainsi que le prescrit l’article R. 132-2 du code de la consommation, ce dont il résultait que, comme l’avait aussi relevé la commission des clauses abusives dans sa recommandation n° 85-02, la seule mention du droit exceptionnel accordé au professionnel sans l’indication de toutes les limites et conditions posées par le texte réglementaire laissait croire au consommateur qu’il devait subir les éventuelles incidences préjudiciables de ces modifications, créant ainsi un déséquilibre entre les droits et obligations des parties, que ne jugule pas la stipulation de la faculté pour le consommateur, profane inapte à anticiper de telles modifications techniques, d’annuler sa commande si le vendeur ne pouvait livrer un véhicule présentant les caractéristiques particulières spécifiées à la commande, la cour d’appel en a exactement ordonné la suppression ; que les moyens ne sont pas fondés » ; Toutefois, si le constructeur démontre que l’entretien de votre véhicule n’a pas été réalisé dans les règles de l’art en dehors de son réseau, il pourra décliner ses obligations contractuelles de garantie.

Les règles du contrat

Le propriétaire du véhicule doit amener sa voiture aux différentes révisions exigées par le constructeur.

De plus, il est plus prudent de faire effectuer ces réparations par un garagiste agréé. Sinon, le constructeur peut vous opposer le fait qu’un mécanicien non-agréé ait eu accès au véhicule.

Si le constructeur automobile refuse de réparer votre voiture, n’hésitez pas à contacter votre assureur auto qui à son tour, désignera un expert afin qu’il résolve à l’amiable ce litige. Mais dans le cas contraire, il peut engager une procédure judiciaire devant les tribunaux pour que vous bénéficiiez de cette garantie.

Les frais d’honoraires et ceux de l’expert seront à la charge de l’assureur automobile.

A noter qu’on ne peut plus obtenir l’aide de son assurance auto, si la voiture a plus de 4 ans. Raison pour laquelle il est recommandé aux clients de bien lire leur contrat d’assurance automobile, une fois que le document leur est soumis.

Il peut exister des différences entre les modèles importés et ceux disponibles en concessions françaises. Pourtant, elles sont à votre avantage ! Plus d’équipements de série (aide au stationnement, phares au xénon, ESP, climatisation, peinture métallisée, etc.), pour un prix bien plus attractif !

Oui, la carte grise étant inclus dans notre prix TTC de facto si votre véhicule est soumis au malus écologique, celui-ci est compris le tarif TTC.

– une copie recto/verso de votre pièce d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité) ou copie de la page d’identité de votre passeport en cours de validité

– un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture eau, électricité, téléphone)

– un justificatif fiscal de résidence.

– le bon de commande ou contrat d’acquisition par mandat dûment remplis et signés, ainsi que des conditions générales de vente ou de mandat signées.

Pour les sociétés, vous devez fournir un extrait Kbis de moins de 2 ans, une copie de la pièce d’identité de la gérance.

Nos offres sont très souvent proposées sur des véhicules en stock chez nos partenaires. Le délai de livraison est de 30 – 45 jours.

Pour des commandes avec options ou couleurs particulières, nos délais sont identiques à ceux pratiqués par les concessions (de 8 à 12 semaines sauf exception).

Un avis de mise à disposition vous sera envoyé par courriel ou courrier pour convenir d’un rendez-vous pour la livraison de votre véhicule. A la livraison, il vous sera remis le carnet de garantie, la facture du véhicule, le dossier de demande du bonus écologique si votre véhicule en est éligible.

Votre véhicule sera mis à votre disposition au Tampon, à Saint-Pierre, Saint-Denis, ou à un autre lieu préalablement défini lors de la commande notamment dans le cadre d’un transit temporaire.

Pour en savoir plus sur le mécanisme de la prime à la conversion : https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/#/home

Le malus écologique va être durci en 2020 avec un seuil abaissé à 110 g/km et des montants en hausse sur les six premiers mois.

A partir du 1er juin, le seuil de déclenchement sera plus haut (138 g/km) mais les normes moyennes aussi, du fait de l’entée en vigueur du cycle WLTP.

Taux d’émission
(en gramme de C02/km)
 

Malus écologique
en 2019

 

Malus écologique
1er janvier 2020

 

Malus écologique
1er juin 2020

110 0 50 0
111 0 75 0
112 0 100 0
113 0 125 0
114 0 150 0
115 0 170 0
116 0 190 0
117 35 210 0
118 40 230 0
119 45 240 0
120 50 260 0
121 55 280 0
122 60 310 0
123 65 330 0
124 70 360 0
125 75 400 0
126 80 450 0
127 85 540 0
128 90 650 0
129 113 740 0
130 140 818 0
131 173 898 0
132 210 983 0
133 253 1074 0
134 300 1172 0
135 353 1276 0
136 410 1386 0
137 473 1504 0
138 540 1629 50
139 613 1761 75
140 690 1901 100
141 773 2049 125
142 860 2205 150
143 953 2370 170
144 1050 2544 190
145 1101 2726 210
146 1153 2918 230
147 1260 3119 240
148 1373 3331 260
149 1490 3552 280
150 1613 3784 310
151 1740 4026 330
152 1873 4279 360
153 2010 4543 400
154 2153 4818 450
155 2300 5105 540
156 2453 5404 650
157 2610 5715 740
158 2773 6039 818
159 2940 6375 898
160 3113 6724 983
161 3290 7086 1074
162 3473 7462 1172
163 3660 7851 1276
164 3756 8254 1386
165 3853 8671 1504
166 4050 9103 1629
167 4253 9550 1761
168 4460 10011 1901
169 4673 10488 2049
170 4890 10980 2205
171 5113 11488 2370
172 5340 12012 2544
173 5573 12500 2726
174 5810 12500 2918
175 6053 12500 3119
176 6300 12500 3331
177 6553 12500 3552
178 6810 12500 3784
179 7073 12500 4026
180 7340 12500 4279
181 7613 12500 4543
182 7890 12500 4818
183 8173 12500 5105
184 8460 12500 5404
185 8753 12500 5715
186 9050 12500 6039
187 9353 12500 6375
188 9660 12500 6724
189 9973 12500 7086
190 10290 12500 7462
191 10500 12500 7851
192 10500 12500 8254
193 10500 12500 8671
194 10500 12500 9103
195 10500 12500 9550
196 10500 12500 10011
197 10500 12500 10488
198 10500 12500 10980
199 10500 12500 11488
200 10500 12500 12012
Supérieur à 200 10500 12500 12500

Une garantie constructeur est une assurance qui préserve d’un quelconque problème lié aux caractères défectueux des pièces mécaniques, électriques ou électroniques pendant une durée variable d’un ou deux ans ou, durant un certain kilométrage.

Au cours de cette période, le constructeur se trouve dans l’obligation de prendre en charge toutes les réparations visant à remettre la voiture en bon état.

Outre les travaux d’entretien, de révision ou de réparation effectués dans le cadre de cette garantie, on peut aussi librement choisir le réparateur qui prendra régulièrement « soin » du véhicule.

La garantie constructeur doit être préservée c’est à dire que, quel que soit le choix du garagiste ainsi que les travaux effectués (dont par exemple, le changement des pièces de la voiture), cela n’ôte pas la garantie constructeur. Le propriétaire du véhicule en demeurera bénéficiaire autant qu’elle durera.